Affection qui fait l’objet d’environ 25% des consultations ophtalmologiques, la sécheresse oculaire est une vraie source d’inconfort. Causes, symptômes, traitements : on vous dit tout !

On parle de sécheresse oculaire quand l’œil ne produit pas assez de larmes pour assurer notre confort visuel (sécheresse « aqueuse ») ou en cas de dysfonctionnement des glandes de Meibomius (sécheresse « évaporative »). Se situant à la surface de la paupière, ces dernières, en effet, participent à la bonne qualité du film lacrymal en évitant l’évaporation rapide des larmes. Dès lors, elles jouent un rôle clé de protection.

Sécheresse oculaire : quelles sont les causes ?

De façon générale, le syndrome de l’œil sec est dû au vieillissement de la glande lacrymale. Mais d’autres facteurs peuvent en être responsables comme la prise régulière de médicaments, les traitements à base de bêtabloquants, les neuroleptiques et les antidépresseurs en tête ; les allergies ou encore une carence en vitamines peuvent également être des accélérateurs du phénomène. Mais nos modes de vie sont également en cause : un trop plein de chauffage ou de climatisation à la maison ou encore, trop d’heures passées devant les écrans ne nous sont pas vraiment favorables. En outre, les porteurs de verres de contact sont de bons connaisseurs du phénomène. Alors, si la sécheresse oculaire concerne plus généralement le sujet âgé (on dit que les femmes sont plus touchées), reste que le plus grand nombre peut y être confronté.

Sécheresse oculaire : reconnaître les symptômes

Oui mais alors, comment savoir si justement nous sommes concernés ? En réalité, les symptômes sont relativement faciles à repérer, la sécheresse oculaire conduisant à un inconfort évident, un ressenti à coté duquel il semble difficile de passer. Sensation de sable dans l’œil et/ou de lourdeur, de brûlure, irritation, yeux rougis, paupières qui restent collées… : ces maux peuvent être le signe que vos yeux sont fatigués, et sans doute même trop secs ! Il faut savoir aussi que ces dernières années, les cas de sécheresse oculaire ont nettement augmenté : près d’un tiers de la population adulte est concerné.

Que faire pour soulager des yeux secs ?

En cas de gêne oculaire voire d’inconfort, mieux vaut alors vous rendre au comptoir de votre officine pour en référer à votre pharmacien qui pourra vous conseiller des gouttes destinées à rétablir la stabilité du film lacrymal naturel en traitement de première intention. Mais si les symptômes persistent, n’hésitez surtout pas à consulter votre ophtalmologiste qui pourra adapter sa prescription à votre cas particulier. En outre, pensez aussi à adopter les bons réflexes chez vous et au bureau en humidifiant vos pièces de vie, en réduisant les systèmes de ventilation, en évitant la fumée du tabac mais aussi en faisant des pauses ordinateur et écrans en tout genre.