Bicyclettes, trottinettes, skates, gyroroues… ces nouvelles mobilités sont de plus en plus privilégiées. Si la marche à pied demeure le moyen le moins énergivore de parcourir une courte distance, reste qu’elle est concurrencée par le vélo ou encore la trottinette qui n’ont jamais eu autant le vent en poupe!

Gratuite, bonne pour le moral, le cœur, les artères et les jambes, la marche à pied est le mode de déplacement le plus efficace à tout point de vue. En sus, de contribuer à nous faire atteindre les 10 000 pas quotidiens nécessaires pour rester en forme, elle présente l’avantage de nous permettre de maîtriser le temps. Pour parcourir 1 km en ville, il faut compter une quinzaine de minutes. Efficace donc ! Pour le même temps de trajet, le vélo, quant à lui, permet de réaliser 3 km.

Des ventes de vélos électriques qui explosent !

Ces dernières années, il est ainsi devenu l’un des modes de transport doux les plus plébiscités en ville. Et après l’avènement, des flottes en libre-service, c’est maintenant le vélo électrique qui nous séduit le plus. En attestent les chiffres 2019, nouvelle année record avec la vente de près de 390 000 unités ! Aidé par l’État, l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) peut aussi être facilitée par des coups de pouce locaux : généralement entre 100 et 200 euros, et jusqu’à 400 euros dans certaines grandes villes comme Marseille. C’est encore l’Île-de-France qui soutient le plus avec une aide pouvant aller jusqu’à 500 euros…

La trottinettes, star incontestée de la micro-mobilité

Mais le moyen de transport doux qui a explosé littéralement en 2019, jusqu’à supplanter le VAE, c’est la trottinette électrique ! Avec 478 000 unités vendues, la trottinette est incontestablement LA star des nouvelles mobilités urbaines en France, avec une progression en volume de l’ordre de 105% sur un an ! Sur le marché de la micro-mobilité, ces mini engins représentent à eux seuls 68%. Outre leur praticité, ils présentent l’avantage d’un prix plus abordable que le vélo électrique, environ 400 euros. Mais ici, pas de primes d’aide à l’achat. En tout cas, pas encore.

En ville, il ne se passe pas une minute sans qu’un vélo ou une trottinette électrique ne déferle sur la route, avec au milieu du flux parfois, un skate électrique ou un gyroroue. Deux modes appartenant aussi à la catégorie des EDP (Engins de Déplacements Personnels), certes moins répandus – respectivement 7700 et 5500 ventes en 2019 -, mais tout aussi pratiques. Et vous, vous vous y mettez quand ?