Face à une demande croissante des services de pompes funèbres notamment en cette période particulière, le marché a dû s’adapter. La digitalisation du secteur des pompes funèbres a permis d’innover en offrant de nouveaux services et ainsi optimiser l’expérience client. Mais comment le digital a-t-il re-dynamisé ce marché ? Zoom sur ce que vous devez savoir sur ces services si particuliers !  

Le marché actuel des pompes funèbres

L’année 2020, a enregistré près de 667 400 décès, soit 9% de plus qu’en 2018 ou 2019, selon l’Insee. En 2019, le marché du funéraire représentait un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros. 

Qui sont les principaux acteurs de ce marché ?

Leader du marché funéraire français, OGF, est connue pour son expertise et la diversité de ses services, suivi de son concurrent FUNECAP, apparu en 2010, il réunit plusieurs enseignes comme les Pompes Funèbres Pascal Leclerc ou Roc-Eclerc. Sans oublier, Le Choix Funéraire, Funéplus ou encore UDIFE. 

Le fonctionnement des pompes funèbres

Secteur qui continue de prospérer financièrement, les pompes funèbres ont un fonctionnement assez particulier. Au fil des années, les services se sont multipliés : des services de pompes funèbres aux gestions de crématoriums, de la production des cercueils à l’installation de pierres tombales, ou encore des contrats de prévoyance à l’accompagnement d’après obsèques.

Le rôle des pompes funèbres est de conseiller, guider et accompagner la famille endeuillée à chaque étape du deuil: avant, pendant et après les obsèques. Elles se chargent notamment de l’organisation des obsèques du défunt.

Pour soulager les familles endeuillées, les pompes funèbres proposent la souscription aux assurances obsèques afin de faire face aux frais d’enterrement. Attention ! Ne pas confondre avec l’assurance décès qui n’a pas pour objectif premier de payer les obsèques.

A noter que les obsèques devront être respectées dans un temps imparti, l’inhumation ou la crémation doit être effectué dans les 24 heures minimum qui suivent le décès ou dans un délai maximum de 6 jours, sauf exception, selon la loi française.

Quel est le déroulement  ? Lorsqu’une personne décède, la famille du défunt doit prendre rendez-vous avec les pompes funèbres, en amenant avec eux tous les éléments administratifs nécessaires (certificat de décès, livret de famille, mutuelle…).

Par la suite, les pompes funèbres déterminent avec la famille du défunt les prestations à suivre pour l’organisation des obsèques. Elles fournissent obligatoirement à la famille un devis détaillant les prix des prestations choisies. A savoir qu’en moyenne, en France, les obsèques coûtent, en moyenne, entre 3000 € et 5000€. Tout dépend des prestations choisies. Une fois, les estimations faites, elles déterminent ensemble le choix du cercueil et le type de funérailles, le lieu de cérémonie souhaitées. Les prestations dite “obligatoires” sont prises en charge ainsi que les prestations non-obligatoires comme la toilette ou encore les accessoires funéraires.

Une logistique est mise en place: de la mise en bière à la clôture des obsèques. Lors du déroulement des obsèques, les pompes funèbres vous accompagnent tout le long. Lors de la mise en bière, les pompes funèbres placent le défunt dans le cercueil pour que les familles puissent se recueillir. Vient ensuite, le transport par corbillard du défunt, effectué par les agents de pompes funèbres vers le lieu de cérémonie. Une fois la cérémonie achevée, les pompes funèbres transportent le défunt vers son lieu de crémation ou inhumation. Une fois les obsèques terminées, les pompes funèbres vous conseillent et vous accompagnent sur les démarches administratives post-obsèques.

Des services annexes sont mis à disposition par les pompes funèbres: lors de périodes spécifiques comme la Toussaint, il vous est possible de solliciter les pompes funèbres pour un entretien de la sépulture du défunt ou de fleurissement de la tombe.

La transformation digitale du secteur

Depuis quelques années, le digital prend une place importante dans le secteur des pompes funèbres. Des services digitaux se développent de plus en plus pour combler la demande croissante des services. 

La crise sanitaire n’a fait qu’accentuer ces attentes. Depuis cette crise, de nombreuses familles n’ont pas pu organiser correctement les obsèques de leurs proches ni même assister à la cérémonie. Le contexte de distanciation sociale a grandement compliqué l’offre des prestations et services des pompes funèbres.

Pour faciliter certaines démarches, les entreprises de pompes funèbres privilégient les plateformes en ligne (site internet, réseaux sociaux..). A travers ces nouveaux procédés, la gestion des dossiers se trouve nettement plus améliorée. Que ce soit pour les demandes de devis en ligne, les commandes de livre d’hommage ou encore le choix et la livraison des fleurs.

Des services digitalisés  

Grâce à la transformation digitale, le secteur des pompes funèbres a connu une innovation dans ses services.

– La diffusion de funérailles en live vidéo : pratique régulièrement utilisée cette dernière année. Notamment pour les familles qui ne pouvaient pas assister aux obsèques. 

– Un QR Code particulier : il est possible de nos jours d’intégrer un QR Code sur la pierre tombale du défunt. A travers ce QR Code, vous pouvez revoir des documents relatifs au défunt.

– Le cercueil connecté : présent sur le marché depuis quelques années, ce procédé permet aux proches du défunt d’avoir accès aux messages laissés par le défunt, sur les réseaux sociaux. Toutefois, il est important de souligner que selon les pays, les pratiques funéraires sont perçues différemment. Cette pratique est acceptée, en toute pudeur, par certains pays anglo-saxons.   

Le saviez-vous ? 

De nombreuses startups aident les familles dans l’organisation des obsèques par le digital. Ces startups que l’on nomme “les startups Death Tech”, adaptent certains de leurs services à la transformation digitale. Lancée en 2016, la plateforme InMemori, pour n’en citer qu’une, propose de créer un espace, non référencé par Google, pour les familles souhaitant partager et honorer le défunt. Cet espace virtuel sécurisé n’est accessible que par invitation. A savoir : si la famille du défunt émet le souhait d’effacer toute trace du défunt sur le net, les startups Death Tech sont en mesure de respecter cette demande.

Le secteur des pompes funèbres est encore un marché obscur pour beaucoup ! En plein essor, il poursuit sa mutation à travers le digital et la diversité des services qu’il propose.

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?