Ces dernières années, les nouvelles technologies se sont intégrées dans notre quotidien. En effet, de nombreux objets et services de la vie quotidienne se sont développés grâce au digital. La domotique ou smart home séduit de plus en plus de consommateurs mais pour certains, la domotique reste un terme obscur ! Voici tout ce que vous devez savoir sur cette technologie, son principe de fonctionnement, ses différents avantages.

La domotique, en quoi ça consiste ? 

La domotique, souvent appelée “maison intelligente ou connectée”, est par définition un procédé technologique regroupant toutes les technologies permettant de contrôler, de programmer et d’automatiser une habitation. Elle utilise les domaines de l’électronique, des télécommunications ainsi que des automatismes. La domotique s’articule autour d’un  système informatique et technique visant à la programmation d’appareils électriques utilisés au sein de votre maison. Les appareils concernés peuvent être des systèmes de contrôle d’ouverture/fermeture des portes et fenêtres, des appareils électroménagers ou audiovisuels, le chauffage ou encore l’éclairage… Par le biais de la gestion des systèmes d’alarme ou de la température au sein de chaque pièce. La domotique contrôle plus facilement l’habitation.

Comment fonctionne la domotique ? 

L’une des principales fonctions de la domotique s’intègre dans la programmation, c’est-à-dire dans l’automatisation et le contrôle à distance ou sur place des appareils électriques du domicile intégré au réseau. Le réseau joue un rôle important dans une maison connectée. Avec ou sans fil, le réseau permet aux différents équipements électriques de communiquer entre eux. Grâce au réseau, la réception et la transmission des données entre les différents points de commandes et les appareils sont contrôlés. L’ état de fonctionnement de chaque appareil peut être transmis aux points de commandes. A noter que le réseau véhicule les informations. Important : Il faut installer des logiciels sur un ordinateur disposant du système d’exploitation qui permet de gérer l’ensemble des équipements techniques de l’habitation.

La domotique utilise trois technologies pour l’habitat : 

  • La technologie par réseau câblé: bien qu’il prenne plus de temps à installer, ce système est insensible aux perturbations électromagnétiques. De plus, la technologie par réseau câblé permet l’interconnexion de tous les appareils utilisés dans la maison plus aisément. Sans oublier, que ce système est plus adapté aux constructions neuves. 
  • La technologie par réseau sans fil :  fiable et opérationnelle, ce système n’utilise que peu de pollution électromagnétique. Il contrôle généralement l’ensemble des appareils présents au sein de l’habitat. 
  • La technologie courant porteur en ligne ou CPD : générant plus de pollution électromagnétique par rapport aux autres, la technologie CPD se sert des prises de courant du logement pour la transmission des informations entre les appareils et les unités de commande. Chaque prise reçoit les données qui doivent lui revenir, ce qui permet de gérer plus simplement et réduire le coût d’installation.

Malgré ses nombreuses fonctionnalités, quels sont les réels avantages d’un tel système ? La domotique présente de nombreux avantages pour ses utilisateurs notamment la sécurité. En effet, grâce au système domotique, il est aujourd’hui possible de programmer des systèmes de sécurité au sein de son habitation. De la reconnaissance vocale, les radars de détection, les alarmes et caméras aux notifications d’alerte. La domotique peut s’avérer être un soutien pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Cette technologie est une solution très efficace pour maintenir ces catégories d’usagers à domicile en sécurisant leurs déplacements, en prévenant les accidents domestiques par le biais de signaux lumineux, détecteurs de mouvements ou systèmes d’alertes. L’autre avantage pour l’utilisateur est le confort. Le système domotique facilite votre quotidien. Il vous est possible de gérer à distance ou sur place les appareils électriques de votre maison. La technologie permet aussi de bénéficier d’un gain de temps conséquent au quotidien en programmant les tâches récurrentes de la vie courante. La gestion de la consommation d’eau ! La gestion optimisée du système d’arrosage automatique en lien avec la météo ou encore celle de la piscine ou du spa garantiront une consommation totalement ajustée et tendront à faire baisser la consommation d’eau. La simplicité d’utilisation ! Enfin, ces systèmes intelligents, s’ils sont souvent complexes d’un point de vue de l’ingénierie mise en œuvre, ne doivent pas l’être pour l’utilisateur. De la télécommande à une interface de type touchpad, elles sont simples d’utilisation. Ces systèmes sont désormais souvent couplés avec un ordinateur ou un smartphone. Il devient ainsi aisé de gérer un changement de dernière minute puisqu’à partir de ces terminaux, la gestion de toute la domotique de la maison est accessible.

Le saviez-vous ? 
Une maison domotique permet aussi d’économiser l’énergie. En effet, à condition que l’installation soit bien réalisée, elle permet de faire des économies d’énergie qui peuvent se chiffrer jusqu’à 30% dans un logement. Pour rappel, depuis 2013, ce dernier doit impérativement être basse consommation et depuis l’année 2020, la réglementation thermique stipule que les bâtiments devront être à énergie positive (Bepos). Autrement dit, les bâtiments devront être entièrement autonomes d’un point de vue énergétique, c’est-à-dire produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. 

Les points de vigilance…

Bien qu’elle soit avantageuse, il faut tout de même être vigilant en commençant tout d’abord par vos données personnelles ! Il est légitime de s’interroger sur les risques de perte des données personnelles. Il est donc essentiel de s’équiper d’une technologie qui puisse assurer une réelle protection contre le piratage. Dernier point à surveiller : le coût! L’installation d’un système domotique coûte relativement cher. Il est nécessaire pour chaque utilisateur d’évaluer les prix avant toute décision définitive.

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?