Elle nous permet de revivre une expérience passée, de retrouver un souvenir… la mémoire est une fonction essentielle de notre cerveau ! La mémoire est l’endroit où l’on stocke définitivement toutes les informations et les souvenirs. Avoir une bonne mémoire facilite clairement notre quotidien, que ce soit pour des examens, dans notre vie professionnelle ou personnelle, c’est donc clairement au niveau de notre cerveau que tout se passe mais pas que… Toutefois, l’entretenir n’est pas chose facile, cultiver sa mémoire est tout un art ! Quelles sont les méthodes pour y parvenir ? Zoom sur les astuces à connaître ! 

La mémoire, qu’est ce que c’est ?

Au même titre que le raisonnement ou l’intelligence, la mémoire est une ressource de premier ordre dans notre vie quotidienne. Une mémoire stable et entretenue est un trésor. Cependant, moins on s’en sert, moins elle nous sert. En effet, notre mémoire nous définit, nous réjouit, elle joue un rôle déterminant sur l’individu que nous sommes ! Il est donc important de cultiver sa mémoire. 

Beaucoup s’interrogent : pourquoi cultiver sa mémoire ? Quel est l’objectif de ce mécanisme ? Comme on le dit si bien :  sans mémoire, nous sommes privés d’identité. La mémoire ne joue pas seulement un rôle dans les apprentissages, mais elle nous influence aussi dans l’ensemble de nos comportements. Utiliser intelligemment sa mémoire est un exercice rigoureux. Savoir en tirer parti c’est réduire l’effort de l’apprentissage, retenir les informations plus durablement, et utiliser nos souvenirs et informations à bon usage.

Saviez-vous qu’il existe plusieurs types de mémoire ? La mémoire procédurale : se souvenir de comment conduire un vélo, par exemple. La mémoire auditive, visuelle, à long terme et à court terme (mémoire de travail). Toutes ces mémoires sont reliées entre elles par des interactions neuronales complexes. Des études scientifiques ont montré que plusieurs facteurs influent sur nos capacités de mémorisation ou de restitution des souvenirs.

Comment cultiver sa mémoire ?

Cultiver sa mémoire n’est pas un processus purement technique, il est recommandé de suivre une certaine hygiène de vie. En effet, certains comportements peuvent avoir un impact sur votre capacité neuronale. Voici quelques exemples pour cultiver sa mémoire : 

L’activité sportive, un booster de mémoire ! De nombreuses études scientifiques ont démontré une corrélation nette entre activité physique et mémorisation. Les hormones produites lors du sport, comme la noradrénaline, jouent un rôle dans le processus d’attention. La pratique sportive réduit plusieurs facteurs pouvant brouiller votre mémoire, comme le stress, l’anxiété…

Éliminer les toxiques pour préserver sa mémoire ! Bannir toute consommation d’alcool ou de cannabis. Ces substances fragilisent les connexions entre les neurones de votre cerveau et ont donc un impact direct sur votre mémoire. Dr Catherine Thomas–Antérion, neurologue, nous avertit “ à bannir parce qu’ils fragilisent l’attention à la phase de consolidation des souvenirs, dès un verre de vin par jour pour les femmes, deux pour les hommes”. 

Stimuler ses sens, pour entretenir sa mémoire ! Parfois nos sens sont les catalyseurs de notre mémoire. La vue, le toucher, l’odorat, le goût ou encore l’ouïe, sont des indices de rappel vers des informations ou souvenirs que l’on associera à un événement ou une période indiquée. Une étude publiée en mars 2021 dans la revue Progress in Neurobiology, a identifié pour la première fois, une base neuronale expliquant comment le cerveau permet aux odeurs de susciter de tels souvenirs. 

Respecter un rythme de sommeil pour fructifier sa mémoire ! C’est au cours du sommeil en effet, et plus précisément à la phase du sommeil paradoxal que le cerveau trie les souvenirs et informations pertinentes pour les “mémoriser”. Un bon sommeil contribue à la mémorisation des informations. 

Le saviez-vous ? La sieste préserve nos capacités de mémorisation. Dr Catherine Thomas–Antérion, neurologue, nous indique “qu’à la fin d’une journée épuisante, il suffit de 5 minutes dans un fauteuil, les yeux fermés, où l’on se coupe de tout, pour modifier ses rythmes cérébraux et gagner en capacité d’attention pour une heure au moins.”

Entretenir un lien social ! Enrichir quotidiennement notre cerveau de rencontres et d’activités stimulantes est bénéfique pour cultiver notre mémoire. Le contact avec autrui est un bon moyen de stimuler notre mémoire. Rester ouvert à d’autres horizons amène chaque personne à cultiver sa mémoire de différentes manières (loisirs, conversations, exercices spécifiques…). Développer un nouveau loisir, que l’on apprécie, est à l’évidence plus rentable qu’un apprentissage par devoir, pour faire travailler son cerveau. 

Quelles sont les méthodes utilisées ?

En fonction de votre type de mémoire, les méthodes utilisées diffèrent. En effet, si vous avez une mémoire auditive, vous aurez plus de facilités à vous souvenir de poésies ou des paroles de chansons par exemple. Notre capacité de mémorisation repose essentiellement sur la vue et l’ouïe. Travailler sa mémoire consiste à s’appuyer sur le mode de fonctionnement du cerveau exercé.  

La méthode de mémorisation repose sur deux piliers : des images mentales et des lieux.  En voici un exemple: la technique de visualisation est un exercice régulièrement utilisé pour stimuler nos capacités de mémorisation. 
– Faites d’abord le vide sur la table de votre salon.
– Posez ensuite 3 ou 4 petits objets et observez-les attentivement.
– Fermez les yeux, et représentez-vous la scène : la table et les objets posés. Sans ouvrir les yeux, enlevez mentalement un des objets. L’image doit toujours être aussi nette dans votre esprit.

Continuez en enlevant un nouvel objet jusqu’à ce que la table « mentale » soit vide. Vous pouvez augmenter la difficulté de l’exercice en ajoutant des objets sur votre table de salon. Cet exercice vous permettra d’améliorer votre mémoire visuelle. Pour travailler vos capacités de mémorisation, vous pouvez aussi améliorer votre concentration, grâce, par exemple, à ces quelques exercices de concentration. D’autres exercices stimulant les sens peuvent être pratiqués : mémoriser et restituer une liste de mots (100 mots) que l’on vous dicte oralement. Goûter à des plats les yeux bandés, écouter de la musique sans les paroles…

J’espère que vous avez tout retenu et que ces quelques astuces vous permettront de stimuler votre mémoire au quotidien ! Car n’oubliez pas que le cerveau est un muscle qu’il faut renforcer tous les jours.

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?