Vous êtes passionné de mode et vous cherchez le prochain vêtement à acheter ? Connaissez-vous la mode virtuelle ? Cette tendance, accentuée par la crise sanitaire, suscite une grande réaction au sein de la société ! Aujourd’hui, la mode virtuelle a redéfini nos habitudes de consommation et notre manière de porter le vêtement ! En quoi consiste réellement la mode virtuelle ? Où pouvons-nous la trouver ? Zoom sur ce phénomène en pleine expansion ! 

Le boom de la mode virtuelle ! 

Alors que l’ère numérique prend de plus en plus de place dans notre quotidien, le digital se met au service de la mode ! La mode virtuelle s’est imposée comme un moyen de consommation au sein de la société française. Mais en quoi ça consiste ? La mode virtuelle est la représentation de vêtements créés par des technologies informatiques et logiciels 3D. Et elle ne se limite pas uniquement à l’exposition. En effet, la mode n’est plus contrainte à ce qui est tangible et réel. Nous pouvons acquérir et porter virtuellement des vêtements via une photo de nous et la publier sur nos réseaux sociaux. Ce phénomène en plein essor, lié au confinement et à la prise de conscience de la surconsommation a poussé bon nombre de français à tenter l’expérience ! Le boom des jeux vidéos, des NFT et des réseaux sociaux ont créé de nouveaux points de contacts pour toucher et séduire de nouvelles cibles (notamment les millenials). Nous pouvons observer sur le marché une hausse du nombre d’influenceurs et de marques de luxe ayant recours à la mode virtuelle. Lil Miquela et Noonoouri, influenceuses virtuelles créés en 2016 et 2017, ont été les pionnières de ce mouvement. Les filtres Instagram et Snapchat développés par Chanel, Nike ou Dior ont permis aux futurs clients d’essayer virtuellement leurs pièces avant de les acheter.

Comment fonctionne cette mode virtuelle ? 

Grâce à l’essor de cette mode 2.0, il devient possible pour de nombreux consommateurs d’acheter des vêtements virtuels. Plusieurs marques vendent leurs pièces virtuelles, que ce soit sur les réseaux sociaux ou leurs sites web. Des marques comme DressX ou encore XR Couture, sortes de « Amazon du vêtement virtuel »,  vendent leurs “vêtements 2.0”.
DressX propose également une application en réalité augmentée permettant de visualiser les vêtements sur soi. L’essayage en réalité augmentée est gratuit, mais comptez 30 euros si vous vous décidez à faire ajouter cette tenue sur l’une de vos photos.
Sur le réseau social TikTok où le hashtag #digitalfashion cumule plus de 4 millions de vues, nous pouvons ainsi observer un panel de vêtements virtuels achetés par les consommateurs. 

Comment porter des vêtements virtuels ? 

Sur le réseau social Instagram, le processus pour se procurer des vêtements virtuels est simple. En fonction de la marque, vous devrez sélectionner votre vêtement digital favori, puis téléchargez une photo de vous. Une fois la commande passée, un designer 3D s’occupera d’adapter virtuellement le vêtement à votre pose, ajustera la luminosité et cartographie des vêtements virtuels sur votre photo. Le consommateur pourra ainsi “essayer” ses vêtements ! 

Encore embryonnaire, le marché des vêtements virtuels suscite une curiosité teintée de méfiance avec cette question en filigrane : est-ce qu’il y a vraiment des gens prêts à dépenser de l’argent réel pour une mode virtuelle ? Mais il est indéniable que la mode virtuelle présente l’avantage de ne pas produire de déchets, d’éviter les coûts de transport ainsi que le prototypage et permettrait de préserver les ressources naturelles.

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?