“Je vais bien”, “tout va bien se passer”, “il faut rester optimiste”, “il y a pire”… Ces expressions que nous prononçons à longueur de temps peuvent parfois perdre leur sens. Intérioriser ses émotions négatives n’est pas la meilleure solution pour maintenir son équilibre mental. Positiver est devenu un moteur de vie pour de nombreux français. Cependant, cette positivité tend à enterrer nos émotions négatives. Quand la positivité nuit à notre santé mentale nous parlons de “positivité toxique” ! Comment se manifeste-t-elle ? Comment reconnaître les signes ?

La positivité toxique, en quoi ça consiste ? 

Ces dernières années, le boom de la positive attitude a envahi notre société. De la vie professionnelle à la vie personnelle, la positivité s’est positionnée comme un atout majeur dans notre développement. Cependant, nous pouvons observer un mal-être provenant des personnes pratiquant cette philosophie.  Heather Monroe, docteure nous explique quela positivité toxique est l’idée que nous devrions nous concentrer uniquement sur les émotions positives et les aspects positifs de nos vies. C’est la conviction que si nous ignorons les émotions ou les moments difficiles, nous serons beaucoup plus heureux ». Au contraire, refouler ses émotions négatives est néfaste pour notre santé mentale et notre bien-être. La positivité toxique culpabilise toute personne ayant une pensée négative. “Je devrais être reconnaissant(e)”, “il y a pire dans la vie”, ces propos conditionnent notre société vers une culpabilité d’être honnête avec ses émotions, de ne pas avoir le droit d’aller mal. 

Quels sont les effets néfastes de la positivité toxique ? 

Cultiver une positivité toxique sur le long terme entraîne des états psychologiques importants. Le stress, l’anxiété, la dépression et l’isolement sont les conséquences de cette philosophie.  

Pourquoi vivre ses émotions négatives ? 

Il est important pour tout individu de vivre avec ses émotions négatives. Ceci ne veut pas dire sombrer dans un mal-être mais plutôt d’accepter que l’on ne se sent pas bien. L’acceptation est la première étape qui permet de prendre les dispositions nécessaires pour aller mieux avec pour objectif d’évoluer vers une positivité saine. Mark Manson, auteur du livre L’Art subtil de s’en foutre, déclare que « tout ce qui a de la valeur dans la vie est gagné au travers d’une expérience négative associée, qui a été surmontée. Toute tentative d’échapper, d’éviter ou de réduire au silence la négativité se retournera contre vous. Esquiver la souffrance, c’est souffrir »

Comment lutter contre ce positivisme toxique ? 

Pour faire face à ce fléau, il est essentiel de reconnaître son mal-être. Il vous est fortement recommandé de vous confier à une personne de confiance (un membre de votre entourage, un psychologue…). Communiquer vos émotions négatives vous permettra de prendre du recul sur votre situation. Si vous n’êtes pas à l’aise pour échanger avec un professionnel ou un membre de votre entourage, il vous est possible de noter dans un carnet vos pensées. L’objectif est d’extérioriser votre mal-être. Plus une personne a de la flexibilité psychologique, plus elle a la capacité de vivre ses émotions et est capable de passer à travers des difficultés. Les émotions négatives nous aident à construire une positivité saine. 

Voici quelques signes qui indiquent que votre positivité est devenue toxique :

– Vous rejetez ou écartez les émotions qui ne sont pas « positives ».
– Vous ressentez de la culpabilité ou de la honte lorsque vous éprouvez des émotions « négatives ».
– Vous évitez ou masquez les émotions désagréables.
– Vous ignorez complètement les aspects négatifs pour uniquement voir les aspects positifs des situations pénibles.
Un autre visage de la positivité toxique est ce qu’on pourrait appeler le bonheur compulsif. C’est lorsqu’on s’efforce d’être de bonne humeur et optimiste, peu importe ce que l’on ressent vraiment. C’est l’idée selon laquelle il faut sourire par politesse, et que les difficultés personnelles et les émotions pénibles devraient être gardées pour soi.

Être positif, énergique, souriant est important ! Cependant, outrepasser ses émotions négatives peut être destructeur.  Il est important de lâcher prise et d’exprimer ce que l’on ressent vraiment. Ressentir des émotions positives et négatives nous donne les armes pour maintenir notre équilibre mental.

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?