Ces dernières années, le Do It Yourself est devenu un concept de plus en plus présent dans notre quotidien. En effet, le consommateur d’aujourd’hui devient de plus en plus séduit par l’idée de créer et réaliser ses propres objets. Bien plus qu’un loisir créatif, le Do It Yourself est une vraie philosophie pour un grand nombre de personnes. Pourquoi le DIY est-il un concept en vogue ? Quelles sont les dimensions sociales qui lui sont attachées ? Décryptage de cette tendance en vogue ! 

Le DIY, un concept social ? 

Le DIY, une pratique écologique et économique ? 

Le DIY peut être considéré comme une action engagée. En France, 11 millions de Français sont adeptes du DIY. La pratique de “faire par soi-même” est un concept qui permet d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences nécessaires à la fabrication de quelques outils personnalisés ou non. Le DIY est une activité qui vous évite d’être un simple consommateur. En effet, la pratique du DIY peut être vue comme un geste écologique et économique. Le DIY implique des matières plus naturelles, saines et moins polluantes donc moins chères. Le « Do it yourself » a de nombreuses vertus aux yeux des Français : c’est notamment une manière de s’assurer que les produits qu’ils consomment sont bons pour eux (67%), pour leur budget (65%) et pour éviter le gaspillage (65%). Qui dit moins consommer, dit forcément plus d’économies. En créant vos objets, vous limitez déjà le coût de vos dépenses en main d’œuvre. (que ce soit pour vos cosmétiques ou vos décorations…). Le « fait main » met en avant le recyclage, ce qui limite la consommation. Ronan Chastellier, sociologue, indique que le DIY « n’est pas forcément un acte militant. Mais en créant, on prend conscience de notre mode de consommation, il y a un retour à l’authenticité et au partage. Sans être dans le militantisme, le DIY cache certainement une critique de notre société ».

Le DIY, quels bienfaits pour nous ? 

Le DIY, bon pour notre moral ? Le DIY s’inscrit dans une démarche psychique ! 88 % de ceux qui pratiquent l’activité affirment que tout faire soi-même améliorerait le moral et l’estime de soi. Réaliser des choses par soi-même est un élément gratifiant pour tout individu. Prendre du plaisir à  créer des objets par soi-même, sans l’aide de professionnels. Le DIY aide à se connaître, à se découvrir. Pratiquer cette activité, vous aide à explorer votre créativité ! Cette pratique vous permet de travailler votre cerveau et votre mémoire en œuvrant dans les activités telles que le bricolage, la peinture, le crochet…Réaliser des objets par soi-même leur donne de la valeur. En participant à la création, le consommateur apporte sa touche personnelle et originale à chacune de ses réalisations. Chaque produit devient alors unique. Le DIY n’est pas seulement une solution écologique ou économique, c’est un vrai remède contre le stress et le manque de confiance en soi, car en atteignant un but on retrouve le sentiment de fierté d’avoir fait quelque chose soi-même. Ronan Chastellier, sociologue déclare que « le Do It Yourself n’est pas un passe-temps dérisoire. Il y a une notion d’accomplissement de soi, primordiale« . 

Quelques chiffres…

80 % des Français déclarent pratiquer une activité correspondant au « faire soi-même » : bricolage (55 %), faire pousser ses fruits ou légumes (35 %), produire ses confitures (29 %), réparer son véhicule (25 %), produire ses jus de fruit (24 %), fabriquer son pain (20 %), confectionner ses vêtements (14 %).12 % des gens fabriquent leurs produits d’entretien mais ils sont plus nombreux (14 %) à déclarer qu’ils pourraient s’y mettre. La tendance est la même pour la fabrication des cosmétiques (13 %), et des pâtes alimentaires (13 %). (Etude de Iri). 

Le saviez-vous ? 
La plateforme I Make, en partenariat avec Pinterest, annonce le lancement de la deuxième édition de la semaine du DIY – Do it yourself – du 11 au 17 octobre. Sept journées durant lesquelles les novices pourront s’initier aux différentes techniques dans une foule de domaines comme la mode et la beauté, tandis que les passionnés prodigueront leurs conseils et astuces en la matière, tout en sensibilisant les internautes aux bienfaits de ce mode de consommation en vogue. 

Le DIY est bien plus qu’une tendance, c’est une philosophie de consommation ! Cette pratique est pour un grand nombre de Français un loisir créatif à la fois économique, écologique et bénéfique. Qu’attendez-vous pour vous lancer, vous aussi au DIY ? 

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?