Devenu un véritable symbole culturel, les sneakers ont transcendé leur fonction première au fil des années ! Des vêtements de sport au street style, ces paires de chaussures sont devenues des objets de désirs commerciaux et de mode, notamment chez les jeunes. Les sneakers ne sont pas qu’une paire de baskets, elles symbolisent un mode d’expression, une identité pour beaucoup. On constate depuis ces dernières années, que les ventes ne font que se multiplier pour ces paires de basket et qu’il existe même aujourd’hui de vrais collectionneurs prêts à dépenser des milliers d’euros pour s’offrir des “baskets”. Mais pourquoi donc un tel engouement pour ce marché de la sneakers ? Décryptage sur ce business en pleine expansion !

Les sneakers, plus qu’une mode ?

Le marché mondial de la sneakers représentait environ 79 milliards de dollars en 2020 et devrait atteindre 120 milliards de dollars d’ici 2026. L’industrie de la sneakers s’est vue mise au devant de la scène internationale, spécifiquement dans notre vie quotidienne. La dernière décennie a marqué un profond changement de notre perception sur ce marché et de la façon dont on porte ces chaussures. En effet, il n’est plus anodin de porter des sneakers au travail ou lors d’événements plus formels. Les experts britanniques de l’étiquette, Debrett, ont donné leur sceau d’approbation, les jugeant socialement acceptables pour les occasions chics et décontractées. Des chaussures confortables et identitaires pour certains ! 

Le saviez-vous ? La chaussure est désormais la catégorie la plus vendue sur le marché du luxe en ligne et les sneakers ont largement contribué à cette croissance. Les marques de haute couture de Gucci à Balenciaga donnent le ton sur le marché des sneakers de luxe. En 2017, la Triple S de Balenciaga est devenue un best seller sur le marché et sa popularité semble incomparable.

Les sneakers, icônes culturelles ?

L’engouement autour de la sneakers s’explique en partie par trois phénomènes ! La première vague des années 70 est définie par une culture de sneakers underground et l’émergence du hip-hop.  La Samba d’Adidas pour n’en citer qu’une,  est devenue un élément clé de Terrace Fashion au sein de la sous-culture des fans de football. En 1986, un groupe de musique a sorti une chanson nommée “My Adidas”, entraînant un contrat de sponsoring avec la marque. Cette période a profondément enracinée  la sneakers dans la culture populaire. 

La seconde vague marque l’arrivée d’une des plus célèbres paires de chaussures : les Air Jordan. Cette paire de chaussures a donné lieu à la marchandisation des sneakers et à leur désirabilité en tant qu’éléments de statut. La dernière vague est marquée par l’ère du numérique et la croissance qui en résulte dans le marketing des sneakers et la culture de la revente. Ces différentes périodes ont conditionné le marché de la sneakers comme icône culturelle. Ces paires de chaussures sont plus que des objets de mode mais elles sont devenues un véritable mode d’expression, spécifiquement pour la jeune génération. 

Le business de la sneakers marque notre jeune génération pour le business qu’elle peut générer ! En effet, depuis quelques temps des cooks groups de conso’tradeurs spéculent, vendent et achètent de nouveaux  modèles de sneakers. Véritable communauté, ces petits experts de la sneakers peuvent générer des profits à travers la revente de ces paires de chaussures. Certains peuvent gagner jusqu’à 10 000 euros par mois. 

Un secteur en plein boom ?

Depuis un certain nombre d’années, de nombreuses personnes voient en ce marché un réel business ! Que ce soit pour des reventes de sneakers, des collections de chaussures en séries limitées, les choix sont multiples pour “trader” sa marchandise. Pour répondre à ce nouveau mode consommation au sein du marché de la sneakers, tout un système s’est  mis en place. Pour vendre ou revendre ses sneakers, il est possible aujourd’hui d’utiliser des logiciels de bot, programmés pour acheter un maximum de paires en quelques secondes au moment des drops (les mises en ligne de la marchandise par les enseignes) sur des sites spécifiques. Ce marché est essentiellement alimenté par les sneakers de grandes marques mais pas seulement. D’autres sneakers moins connues peuvent également être source de bénéfices comme la sneakers de la marque Lidl pour n’en citer qu’une. 

Les sneakers aujourd’hui s’échangent et se vendent comme des actions ! Pour certains, c’est un moyen de collectionner leurs chaussures préférées, pour d’autres c’est un business qui génère du profit !

Du milieu sportif à la mode de tous les jours, les sneakers se sont véritablement installées dans nos vies ! Au-delà d’être utiles, elles sont aujourd’hui pour certaines, devenues des vrais objets de convoitise !

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?