La musique adoucit les mœurs dit l’expression consacrée. Vecteur de joie, parfois de nostalgie, elle peut aussi être une véritable thérapie… Et, en la matière ses bienfaits sont nombreux, et garantis sans accoutumance, ni effets secondaires !

Par ses effets apaisants ou stimulants, la musique est un remède naturel que certains hôpitaux vont même utiliser comme technique de relaxation. C’est le cas, notamment, du CHU de Montpellier. En outre, nombreux sont aussi les Ehpad à utiliser la musique comme thérapie auprès de seniors atteints de certaines pathologies comme la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, l’aphasie, la dépression, la démence… Et si l’art faisait partie des médecines alternatives ? C’est en tous cas ce que pensent des experts de l’OMS qui ont analysé plus de 900 études sur le sujet et en sont arrivés à la conclusion que oui, la musique est un « médicament » contre les autres. Les personnes sur lesquelles elle ne produirait pas d’effets sont peu nombreux : les travaux de recherche parlent de 3 à 5% de la population.

On monte le son ! 

Réduction de l’anxiété et de la douleur, baisse de la tension artérielle, diminution de certains effets secondaires dus aux traitements anticancéreux, les bienfaits d’une mélodie sont nombreux. Et quand, en certaines occasions, on y ajoute un peu de danse, c’est le doublé gagnant assuré : on améliore en plus sa motricité ! Connue également pour renforcer la plasticité cérébrale, la musique permet de restaurer le réseau de neurones d’un individu. Et à force d’écouter certains morceaux, on fait aussi travailler sa mémoire. Ou quand la musique améliore les fonctions cognitives… Alors, en cas de vague à l’âme, laissez fermée votre boîte à pharmacie, et faites jouer les notes qui vous mettent de bonne humeur !