Après de longues années de travail, la retraite est une opportunité pour commencer de nouveaux projets. Cependant, si votre retraite est moindre, il vous sera difficile de les réaliser car à l’inverse des revenus ou des salaires qui peuvent être enclin à une évolution constante, la retraite, elle, est statique. Cependant, il existe aujourd’hui de nombreux moyens pour améliorer sa retraite. Voici les différentes solutions financières pour rendre votre retraite plus optimale !    

Quelques conseils pour améliorer votre retraite

Constituer une épargne en complément s’avère être le conseil le plus judicieux ! Plusieurs dispositifs existent en effet, pour améliorer votre retraite, en passant de l’assurance vie au PERP, les choix sont multiples. Et pensez à mixer les différentes solutions afin de bénéficier des spécificités fiscales de chacune ! 

– L’assurance vie, un complément idéal ! Si vous optez pour un contrat d’assurance vie, vous pourrez progressivement constituer un capital, dans des conditions fiscales spécifiques. Sachez qu’il est plus simple pour vous de récupérer le capital constitué avant le terme du contrat d’assurance vie. 

– Privilégier les placements dédiés. Connaissez-vous les dispositifs PER individuel (remplaçant le Perp et le Madelin Retraite) ou PER entreprise (remplaçant le Perco et l’Article 83) ? Le PER entreprise et le PER individuel sont des dispositifs permettant d’épargner en vue de la retraite. Ces placements dédiés à la préparation de la retraite optimisent vos revenus. Les fonds constitués seront disponibles sous forme de rente ou de capital lorsque vous prendrez votre retraite. De plus, une partie des cotisations que vous effectuerez sur votre PERP peut être déduite de votre revenu imposable, vous aidant ainsi à bénéficier d’une réduction d’impôt intéressante. 

– Le PEA ou le plan d’épargne en actions est un mécanisme permettant de  bénéficier d’avantages fiscaux sur le moyen et le long terme. Ce dispositif se présente sous la forme d’une enveloppe fiscale offrant la possibilité d’acquérir des titres d’OPCVM européen ou des actions. En complément des produits financiers habituels, le plan d’épargne en actions est un outil optimal pour la préparation de votre retraite. Le PEA vous offre la possibilité de transformer le capital accumulé en rente viagère totalement exonérée d’impôt sur le revenu.

Devenir propriétaire est une assurance pour une meilleure qualité de vie à la retraite. En effet, être propriétaire vous exonère de paiement de loyers mensuels si ceci concerne votre logement. Le loyer versé par vos locataires vous donnera la possibilité de bénéficier de revenus supplémentaires en réalisant des économies d’impôts. 

Racheter des trimestres pour prendre sa retraite ! Il vous manque des trimestres pour obtenir votre retraite à temps plein ? Il vous est possible de racheter des trimestres sur des années incomplètes afin de prendre sa retraite à l’âge légal.  L’âge minimum légal de la retraite étant de 62 ans, si vous n’avez pas validé le nombre suffisant de trimestres, le niveau de votre pension sera diminué, c’est que l’on nomme la “décote”. Cependant, si vous souhaitez repousser la date de votre retraite, vous pourrez prolonger la durée de votre travail et ainsi continuer vos cotisations; ce qui vous permettra d’améliorer votre pension. C’est ce que l’on nomme la “surcote”. 

– Avoir des enfants un avantage en plus ! Pour les cotisants ayant élevé ou eu trois enfants, une majoration de 10% leur est accordée. Cette majoration de 10% est cumulable avec la surcote si vous reculez l’âge de départ à la retraite.
Important : Veillez à ce que vos enfants figurent sur votre dossier de retraite.

Les différentes aides financières à connaître

A défaut de tous ces dispositifs financiers privés, certaines aides financières peuvent vous être accordées. Une fois sa retraite prise, l’Etat peut, si vous le souhaitez, vous mettre à disposition plusieurs aides telles que :

L’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) : ce sont des prestations mensuelles destinées aux retraités ayant des revenus modestes. Cette aide est versée par votre caisse de retraite. Pour en bénéficier, il est impératif de remplir les conditions imposées : avoir 65 ans ou plus, résider en France et selon votre situation, ne pas dépasser le plafond de ressources maximal. 
A savoir : Le plafond de ressources à ne pas dépasser est de 16 893,94 € par an (revenu brut inscrit sur l’avis d’impôt sur le revenu), soit 1 407,82 € par mois. N’oubliez pas d’informer votre caisse de retraite de tout changement du montant de vos ressources, de votre situation familiale ou de votre lieu de résidence.

L’Aide des Caisses de Retraite Complémentaire contribue à aider et à financer sur demande ou selon les critères sociaux, des travaux d’amélioration de l’habitat ou un personnel à domicile. Cette aide appelée “Pour bien vieillir chez soi », vous est attribuée, si vous êtes retraité du régime général ou retraité de l’État. Le montant de ce dispositif d’aide peut atteindre un montant de 3 500 €. Pour effectuer votre demande, il vous suffit de vous adresser à votre Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat).
Important à savoir : vous n’êtes pas éligible à cette aide si vous bénéficiez de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), de l’ACTP (Allocation compensatrice pour tierce personne), de la PCH (Prestation de compensation du handicap), la MTP (Majoration pour tierce personne) et l’allocation veuvage.

Signant la fin d’un chapitre, la retraite est une étape importante pour tout à chacun ! Penser en amont à des solutions permettant de l’optimiser vous permettra de mieux l’apprécier ! Alors n’hésitez pas à vous renseigner !

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?