Consommer mieux et moins : en temps de crise, la formule prend encore plus de sens. Oui, mais alors, comment s’inscrire dans de meilleures habitudes de consommation ? Voici quelques astuces pour éviter le gaspillage.

En cuisine, il est possible de « recycler » certains de ses déchets en les transformant en denrées alimentaires. Les épluchures de pommes, par exemple, peuvent se convertir en chips (mélangées avec du sucre et un peu de cannelle), tout comme de nombreux autres fruits et légumes tels que la poire, la carotte, la betterave… Pour la salle de bain, l’on peut aussi imaginer fabriquer ses propres produits d’hygiène. Concevoir un déodorant, par exemple, ne présente pas de difficultés majeures : il suffit d’avoir un peu de bicarbonate de soude (qui s’avère aussi être un excellent détergent ménager), de la fécule de maïs et de l’huile de coco bio. 

Privilégier le « local »

Pour vos achats de fruits et légumes frais et de saison, l’astuce pour consommer mieux et moins peut être de se tourner vers une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Ici, il s’agit d’aller se ravitailler auprès de petits agriculteurs proches de chez vous qui vont alors pouvoir produire sans crainte de pertes. Bien sûr, l’idée est de choisir un panier en fonction des besoins d’un foyer pour éviter, là encore, tout risque de gaspillage. Côté mode enfin, il est possible de changer ses habitudes de consommation et de devenir plus « responsable » en choisissant d’acheter des vêtements dits « éthiques ». Cela signifie qu’ils seront en matière biologique ou recyclée. Quelques tours sur le web vous indiqueront les principales marques qui proposent ce type de textiles.