Après une longue carrière professionnelle, vous souhaitez profiter de vos jours de repos ou votre compagnon prend sa retraite et vous souhaitez l’accompagner ? Aujourd’hui, beaucoup de salariés français émettent le souhait de prendre leur retraite le plus tôt possible ! Alors comment procéder ? Quels sont les dispositifs dont on pourrait bénéficier pour y parvenir ? Comment faire pour ne pas être pénalisé financièrement ? Voici un guide pratique pour vous aider à prendre votre retraite le plus tôt possible !  

Les astuces pour prendre sa retraite le plus tôt possible !

Partir à la retraite le plus tôt possible est tentant ! Toutefois, plusieurs dimensions sont à prendre en compte avant d’entamer ces démarches. En effet, prendre sa retraite avant l’heure revient à s’organiser et à anticiper les démarches à effectuer, pour ne pas être pénalisé financièrement. Voici quelques conseils à suivre !

Le rachat des trimestres pour éviter une décote !
Vous n’avez pas la totalité de vos trimestres, pour prendre votre retraite, à taux plein ? Afin d’échapper à une décote définitive sur votre retraite de base, il est envisageable pour vous d’en acquérir quelques-uns. En cas d’années incomplètes (celles où vous avez moins de 4 trimestres validés) ou d’études supérieures, il vous est possible d’en racheter dans la limite de 12 trimestres. Toutefois, toutes démarches comportent un certain coût ! Pour savoir combien il vous en coûtera, utilisez le service « Simuler le coût d’un rachat de trimestres » dans votre espace personnel sur le site de l’Assurance retraite. Cette plateforme vous guidera dans votre démarche de rachat. Vous pourrez effectuer plusieurs simulations en fonction du motif de rachat et du nombre de trimestres que vous souhaitez racheter. 
Pour financer cette opération, deux options sont à votre disposition : Piocher dans vos économies (épargne individuelle ou salariale par exemple). Les sommes utilisées pour le rachat viendront en déduction de vos salaires imposables. Il est également envisageable pour vous de négocier avec votre employeur une prise en charge partielle ou totale. 

Important à savoir: Racheter des trimestres n’enlève en rien la décote temporaire (10% pendant trois ans) sur la retraite complémentaire AGIRC- ARRCO pour ceux qui partent dès l’âge d’obtention du taux plein. A noter que les trimestres rachetés ne seront pas retenus pour l’examen d’un éventuel droit à une retraite anticipée pour longue carrière.

Le droit à une retraite anticipée ?
Si vous avez débuté votre carrière très jeune, cette astuce est pour vous ! La retraite anticipée s’adresse aux salariés français ayant commencé leur vie professionnelle avant l’âge de 20 ans. Afin de bénéficier de cette retraite anticipée, les salariés doivent remplir certaines conditions. Tout d’abord, le salarié devra justifier d’une durée d’assurance cotisée variable selon son année de naissance. Sont retenues les périodes qui ont donné lieu à cotisations à votre charge à un régime de retraite français.

Certaines périodes non travaillées peuvent toutefois être considérées comme cotisées :
-le service national (dans la limite de 4 trimestres) ; 
-le chômage indemnisé (dans la limite de 4 trimestres) ; 
-maladie et accidents du travail (dans la limite de 4 trimestres). 

Sans oublier,  les périodes indemnisées au titre de l’assurance maternité; périodes de perception d’une pension d’invalidité (dans la limite de 2 trimestres); trimestres de majoration de durée d’assurance attribués dans le cadre du compte professionnel de prévention de la pénibilité. Enfin, le salarié devra justifier d’une durée minimale d’assurance en début de carrière. Avant la fin de l’année civile de votre seizième ou vingtième anniversaire, votre relevé de carrière doit comporter au moins 5 trimestres, tous régimes confondus. Si vous êtes né au cours du dernier trimestre de l’année ou si vous avez débuté votre carrière au régime des non-salariés agricoles, quatre trimestres.

A savoir: Pour effectuer le calcul des trimestres retenus, il vous est possible de consulter le site de l’assurance retraite en vous connectant sur votre espace personnel, par la suite vous utiliserez le service « Obtenir mon âge de départ à la retraite ». 

Soyez attentif par rapport au malus temporaire de 10%: les bénéficiaires d’une retraite anticipée (nés à compter du 1er janvier 1957), subissent comme les autres (sauf cas d’exonération), une décote temporaire (10 % sur trois ans) sur leur retraite complémentaire AGIRC-ARRCO, sauf à décaler leur départ d’un an.

– Un complément de revenus, un viager occupé !
Autre solution pour partir à la retraite le plus tôt possible, un viager occupé. La vente de votre résidence principale en viager occupé (qui garantit le maintien chez vous) constitue une bonne alternative pour obtenir un complément de revenus ; vous percevrez ainsi une rente à vie (qui dépendra de votre âge et de la valeur de votre bien). 

– Dernière astuce pour souffrir le moins possible d’une décote en cas de départ anticipé à la retraite : programmer des versements sur votre assurance-vie. Mettez en place des retraits programmés d’assurance-vie (par exemple tous les trimestres) qui viendront compléter vos ressources. Ce dispositif peut être utilisé sur une longue durée (selon le montant de votre épargne) ou de manière ponctuelle.

Même si l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans pour les salariés, il existe aujourd’hui des situations vous permettant de prendre votre envol plus tôt que prévu ! Alors n’hésitez plus et entamez vos démarches !

Quels aliments peut-on consommer une fois la DLC dépassée ?